Gestion de la douleur à domicile

Au cours d’une année, 92% des Français souffriraient d’une douleur de courte ou de longue durée1. Parmi eux, 20% seraient des patients douloureux chroniques.

De différentes intensités, les douleurs chroniques ont de lourdes conséquences :

  • perte ou changement d’activité professionnelle pour 39% des patients
  • anxiété ou dépression pour 66%
  • multiplication des consultations médicales (14/an en moyenne)
  • hospitalisations et absentéisme au travail entraînant parfois l’invalidité….

La douleur est devenue un phénomène de société, nourri par le vieillissement de la population et l’accroissement des maladies chroniques. En effet, 50% des personnes âgées vivant à domicile et 75% des patients cancéreux à un stade avancé sont douloureux.

La loi du 4 mars 2002 a reconnu le soulagement de la douleur comme « droit fondamental de toute personne ». En 2004, la lutte contre la douleur a été érigée en priorité de santé publique. Quatre plans nationaux y ont aussi été consacrés.

Depuis 2002, l’évaluation et la prise en charge de la douleur sont intégrées dans le rôle propre infirmier. Cette formation vise à mieux le réaliser.

1Source : « Prise en charge de la douleur en France, une priorité de santé » Association francophone pour vaincre les douleurs, 2015.

Objectifs pédagogiques

  • Définir, comprendre, décoder et évaluer la douleur et le patient douloureux
  • Connaître les traitements médicamenteux et savoir les adapter
  • Connaître et utiliser les moyens non-médicamenteux
  • Aider le patient à mieux gérer sa douleur

Points forts du programme

  • Connaissances sur la douleur (voies, signes cliniques, échelles d’évaluation…) et les traitements médicamenteux
  • Prise en charge non-médicamenteuse de la douleur : théorie et exercices
  • Education thérapeutique en douleur

Programme développé

1ère Journée de formation en présentiel

  • Analyse des pratiques professionnelles et identification des difficultés rencontrées à partir des cas cliniques apportés par les participants
  • Evaluation des attentes et des besoins des participants
  • Connaissance du phénomène douloureux (voies de la douleur, mécanismes générateurs et composantes, définitions des différents types…)
  • Connaissance des échelles d’évaluation (Doloplus, ECPA, DN4, Evendol…) en fonction des patients algiques
  • Présentation des différents traitements médicamenteux et leur adaptation (antalgiques, opioïdés, antiépileptiques, antidépresseurs, corticoïdes, antispasmodiques…)
  • Approche de l’éducation thérapeutique en douleur afin de permettre au patient d’être plus autonome

2e Journée de formation en présentiel

  • Approche de plusieurs moyens non-médicamenteux (hypnose conversationnelle, relaxation, réflexologie, toucher relationnel…)
  • Mise en situation avec pratique de certaines techniques (massage de confort…)
  • Evaluation des connaissances (pré et post tests)

Outils utilisés

  • apports théoriques
  • échanges et tours de tables sur les différentes expériences vécues
  • expérimentation individuelle sensorielle

Profil des formateurs

  • infirmière libérale, DU Douleur, Heilpraktiker (praticien en douleur)
  • infirmière libérale, DU Douleur, certificat ETP, réflexologue, formation massage
  • infirmière libérale, DU hypnose médicale

Nombre maximum de participants

20

Durée : 2 jours - Présentiel

Éligible : DPC, Autofinancement

Sessions

Du 14 au 15 novembre 2019
/ Chalon en Champagne (51)